La Chine hors des murs

6Pas un jour sans que les médias annoncent les multiples conférences dédiées au grand projet géostratégique et économique de la Chine « Yidai Yilu » (un bassin, une route) désormais symbolisé par l’acronyme OBOR.
Evoqué pour la première fois en septembre 2013 par le président chinois, le concept est décliné systématiquement au plus haut niveau de l’état chinois mais le ban et l’arrière ban sont également mobilisés en Chine et dans les instances internationales pour l’expliquer et lui donner corps en « oborisant » chaque annonce d’accord ou d’investissement le long des nouvelles routes de la soie. Notre lettre n° 4 en avait exposé la trame et les motivations : exporter les capacités excédentaires d’une économie chinoise en perte de vitesse en créant de la demande par le biais d’investissements d’infrastructure dans les nouveaux marchés émergents en Asie et en Europe, créer des….

Continuer la lecture

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *